Le domaine Millot

Le domaine Millot

« Qui boit du Meursault, ne vit ni ne meurt sot »

C’est un peu avant le printemps 2021 que nous sommes allés interviewer Emilien Millot, vigneron à Meursault.
Emilien fait partie de la relève des vignerons bourguignons. La famille Millot perpétue la culture de la vigne depuis la fin du 19ème siècle.

Photo de l'accueil Domaine Millot

Le domaine compte une quinzaine de cuvées réparties sur de belles parcelles de Meursault, Puligny-Montrachet et Beaune.

Emilien, qui fait partie de ces âmes solides, généreuses et modestes, croit en une culture raisonnée et durable, utilisant uniquement quelques tisanes à base de plantes pour traiter la vigne, et protéger ainsi ses sols. Il cherche à être le moins interventionniste possible de façon à retranscrire au mieux les terroirs qu’il cultive.

Portrait du vigneron Emilien Millot dans les vignes

Parmi les cuvées du domaine Millot, on trouve notamment les parcellaires des Gouttes d’Or et des Terres Blanches en Meursault 1er cru, et des Sizies en Beaunes 1er cru. La typicité et la pluralité des sols donnent ici des vins francs, complexes, plein de fraîcheur, et radicalement différents d’une parcelle à l’autre, Parfois espacées de seulement quelques mètres, les vignes offriront d'un côté un vin avec une belle acidité, au grand potentiel de garde, tandis que la parcelle voisine donnera un vin plus opulent, pouvant être apprécié plus jeune. Magie des climats de Bourgogne.

Photo du Clos les Longes

 Emilien nous a parlé des quelques techniques de viticulture utilisées au moment de notre venue. La taille d’hiver venait d’être terminée, il s’agissait maintenant de passer au pliage des baguettes. Grâce au phénomène d’acrotonie, la vigne a tendance à pousser vers le ciel, cherchant la lumière. À ce moment là, le vigneron plie le bois d’un an à l’horizontal, créant ainsi une légère cassure ou écrasement, de façon à ralentir un peu le flux de sève. Le but est d’obtenir une pousse homogène des raisins sur toute la baguette.

Photo d'une baguette pliée

 Emilien nous a également montré son Clos les Longes. Pour rappel, en matière de vignoble, un clos est une parcelle entourée de quatre murs. Certains murs sont récents et d’autres bien plus anciens. Le Clos les Longes fait partie de ces vestiges du temps où chaque pierre qui compose ses murs, a été extraite à la main de la terre, et savamment empilée, de façon à protéger durablement le vignoble. Chaque mur fait environ 80 cm à 1 m d’épaisseur ! Un travail titanesque.

Au milieu d’un des murs de ce clos de pierre sèches, se trouve une cavité appelée « cabotte », construite à l'époque pour permettre aux vignerons qui travaillaient sur la parcelle de s’abriter en cas de pluie.

Photo détail des pierres du Clos les Longes

Lorsque le temps est dégagé, depuis le Clos de la longe, paraît-il que l’on peut apercevoir le Mont-Blanc. Emilien nous le confirme : cultiver sa terre, dans ce calme, en pleine nature, et avec une telle vue, n’a pas de prix…

Photo pancarte du Clos Les Longes

Nous avons enfin eu la chance de visiter le chai et la cave de vieillissement du domaine. Nous y avons découvert les fûts dans lesquels les 2020 terminaient leur élevage. Nous avons pu goûter des vins élevés en fûts neufs, d’autres en vieux fûts, et la différence est toujours extrêmement frappante. On comprend mieux la notion d’assemblage et la recherche d’équilibre.

Photo d'Emilien Millot dégustant dans sa cave

Notre visite s’est terminée en apothéose avec la dégustation d’un des trésors d’Emilien : Un Meursault 1er cru Les gouttes d’or 2010, où l’on a pu constater en bouche l’évolution d’une dizaine d’année de ce vin. La robe s’est bel est bien dorée. La truffe et le pain légèrement grillé, entre autres arômes délicats, se sont invités au voyage.

Photo de Linda, Emilien et Benjamin dégustant dans la cave

Les vins du domaine Millot :

Article Précédent Article Suivant

Disponibilité